Chaton 100

Actualités

Chat européen

Étude sur les groupes sanguins félins

27/10/17
Une étude menée par le Dr A.C. Barrot et le Pr M.C. Blais, en collaboration avec le secteur Biologie d'Orbio, vient d'être publiée...
+ d'infos
Photo cheval Versatile

Nouvelle analyse Gamme équine : Dosage des...

17/07/17
Orbio complète sa gamme d'analyses et notamment son bilan équin "Baisse de performances sportives" par le dosage des lactates.
+ d'infos
Chien lunettes plage cocktail

Informations concernant la période estivale...

07/07/17
Le laboratoire reste ouvert tout l'été !
+ d'infos

Nos laboratoires

  •  Logo-groupe-finalab-accueil
  •  logo-aabiovet
  •  logo-bio-chene-vert
  •  logo-labofarm
  •  logo-genindexe
  •  logo-tregobio
  • Logo Transal

GIARDIA

1. Définition

La giardiose due à Giardia intestinalis (anciennement duodenalis) est une protozoose infectieuse et contagieuse liée à la présence et à la multiplication de ces protozoaires flagellés à la surface de l'intestin grêle proximal. La transmission se fait par ingestion d'ookystes parasitaires présents dans les excréments (directement infectants) et très résistants dans l'environnement. Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

2. Signes cliniques

Chez les carnivores domestiques, la giardiose est assez souvent asymptomatique. Lorsqu'il y a une expression clinique, elle se caractérise par une entérite chronique (à l'origine d'une diarrhée) intermittente et une stéatorrhée (aspect jaune et brillant des selles). Un amaigrissement sans perte d'appétit peut donc être observé.

Cette parasitose touche toutes les tranches d'âge mais les jeune sont plus sensibles (entre 1 mois et 1 an) et exprimeront plutôt des formes cliniques. On retrouve fréquemment cette parasitose dans des effectifs importants, dans les élevages par exemple.

3. Conditions de prélèvement

Une noix de selles dans un pot propre

4. Diagnostic biologique

La coproscopie reste lune méthode classique pour mettre en évidence la présence de Giardia. Lors d'une giardiose clinique, l'élimination d'ookystes dans les selles est massive. Dans le cas d'une atteinte moindre, l'élimination peut être intermittente. En cas de résultat négatif il faut donc absolument envisager de réitérer l'examen 7 jours plus tard ou réaliser un test immunologique, plus sensible.

Il est possible de mettre en évidence les ookystes qui sont subsphériques à coque lisse et mince avec 2 à 4 noyaux et des résidus de flagelles et de corps médians, ce qui donne l'impression d'une forme de S au centre (parfois difficilement visualisable). Ces éléments correspondent en fait à 2 trophozoïtes incomplètement formés de 7-10 x 8-12 µm qui seront libérés une fois ingérés. La recherche se fait à l'objectif 40 et l'utilisation d'un colorant permet de mieux mettre en évidence la structure interne.

Une méthode de diagnostic immunologique (immunomigration) est disponible chez Orbio et est nettement plus sensible que l'observation microscopique, notamment en cas d'élimination inconstante des ookystes.

5. Traitement

Le traitement repose sur du :

Fenbendazole (50mg/kg) une fois par jour pendant 3 à 5 jours

Ou

Métronidazole (20mg/kg) deux fois par jour pendant 10 jours. Ce traitement ne doit pas être utilisé chez la femelle gestante et peut parfois présenter des effets secondaires chez les chats.

Il peut être nécessaire de renouveler ces traitements à quelques semaines d'intervalle.

Le pronostic est très bon pour cette affection en général bénigne. Toutefois, les recontaminations à partir de l'environnement sont très fréquentes. La prophylaxie repose sur des mesures d'hygiène pour éviter la persistance d'ookystes dans l'environnement (nettoyage aux ammoniums quaternaires)

Remarque : Cette parasitose est une zoonose. Il convient donc de faire attention à l'hygiène des mains et des locaux pour éviter toute contamination.

Haut de page

© Orbio 2017   |   Mentions légales   |   Plan du site

   |   Créé par  StartUp  

propulsé par e-majine