Chaton 100

Actualités

Chat européen

Étude sur les groupes sanguins félins

27/10/17
Une étude menée par le Dr A.C. Barrot et le Pr M.C. Blais, en collaboration avec le secteur Biologie d'Orbio, vient d'être publiée...
+ d'infos
Photo cheval Versatile

Nouvelle analyse Gamme équine : Dosage des...

17/07/17
Orbio complète sa gamme d'analyses et notamment son bilan équin "Baisse de performances sportives" par le dosage des lactates.
+ d'infos
Chien lunettes plage cocktail

Informations concernant la période estivale...

07/07/17
Le laboratoire reste ouvert tout l'été !
+ d'infos

Nos laboratoires

  •  Logo-groupe-finalab-accueil
  •  logo-aabiovet
  •  logo-bio-chene-vert
  •  logo-labofarm
  •  logo-genindexe
  •  logo-tregobio
  • Logo Transal

Progestérone

L'hormone de l'ovulation - analyse très robuste et très fiable.
Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

1. Définition

Hormone gonadique synthétisée à partir du cholestérol.

Toute perturbation du métabolisme du cholestérol ou de son transport (malabsorption,insuffisance hépatique, lipidose, diabète sucré, hypothyroïdie, hypercorticisme...) est susceptible de perturber la stéroïdogénèse.

La progestérone est synthétisée chez la femelle et le mâle en quantité importante et transformée chez le mâle en testostérone et oestradiol pour une faible part et chez la femelle en oestradiol.

2. Indications

Tous problèmes d'ordre sexuel chez la femelle.

  • Détermination du moment optimal de la saillie
  • Reste d'ovaire chez la femelle stérilisée
  • Impubérisme
  • Anœstrus prolongé
  • Infécondité
  • Interœstrus court ("nymphomanie")
  • Œstrus prolongé
  • Prévision de la mise-bas

3. Conditions de prélèvement

Sang veineux
Plasma hépariné ou sérum (tube sec)

4. Variations physiologiques

  • Sécrétion augmente dès le pro-œstrus (prépare l'utérus à une éventuelle gestation)
  • Pendant la gestation, la progestérone est uniquement synthétisée par le corps jaune Þ le dosage de progestérone ne peut être utilisé pour le diagnostic de gestation.

5. Valeurs physiologiques 

(équivalence : 1 nmol/l = 0.31 ng/ml)

Progestéronémie :

- Moins de 1 ng/ml = anœstrus

- Entre 1 et 2,5 ng/ml = fin de proœstrus (hypophyse Þ pic de LH)

- Entre 4 et 10 ng/ml = juste avant l'ovulation

- > 10 ng/ml = ovulation (la majorité des chiennes passe de 5 à 10 ng/ml en 48h)

- > 15 - 20 ng/ml = saillie

- > 45 ng/ml la chienne n'est normalement plus fécondable

- Entre 50 et 80 ng/ml = début du metœstrus

6. Interprétation des résultats

Chez la femelle

  • Impubérisme : suspicion de kyste lutéal (chaleurs inapparentes) si progestéronémie élevée
  • Anoestrus prolongé : suspicion de kyste ou tumeur ovariens si progestéronémie élevée
  • Infécondité

- Ovulation précoce : progestéronémie passe de 5 à 50 ng/ml en moins de 4 jours

- Ovulation tardive : progestéronémie passe de 5 à 10 ng/ml en plus de 7 jours

- Cycle anovulatoire (progestérone reste < à 10 ng/ml) (exploration gonadique de la femelle)

- Insuffisance lutéale (î progestérone jusqu'à 2 - 5 ng/ml) Þ résorption embryonnaire ou expulsion du fœtus Þ administration de progestérone jusqu'au 50ème jour de gestation (risque d'imprégnation progestéronique Þ féminisation des chiots mâles et un état intersexué) (exploration gonadique du mâle).

  • "Nymphomanie" : progestéronémies élevées et valeurs oscillantes d'œstradiolémie Þ tumeurs ovariennes (exploration gonadique de la femelle)
  • Œstrus prolongé (exploration gonadique de la femelle) :

- Progestéronémie basse : défaut d'ovulation

- Valeurs oscillantes Þ kystes ou tumeur ovariens

- Valeurs normales par rapport au cycle Þ pathologie non ovarienne de l'appareil génital

  • Rémanence ovarienne (manifestations œstrale chez des femelles stérilisées)

- frottis d'œstrus avec œstradiol et progestérone indosables : suspecter une production extra-ovarienne.

- Si hyperœstradiolémie : (exploration gonadique de la femelle)

  • Prévision de la mise-bas :

- Délai de 36 heures au moins lorsque le taux de progestérone > 5 ng/ml

- Gestation : 57 à 70 jours avec le jour de saillie comme repère

61 à 63 jours avec le jour de l'ovulation comme repère

  • L'hyperprogestéronémie est rare mais également souvent grave. Elle se rencontre principalement lors de corps jaune persistant (éventuellement lors de tumeurs corticosurrénaliennes). Elle peut aller jusqu'à une dysendocrinie grave associant hypercorticisme, hypothyroïdie, Acromégalie et diabète sucré.

Au cours des premiers cycles, ce dérèglement est transitoire et l'équilibre endocrinien est restauré avec l'anœstrus Þ castration le plus rapidement possible afin de stopper ces déséquilibres cycliques qui finissent par engendrer une dysendocrinie définitive.

Voir aussi :

Moment optimal de la saillie

Exploration gonadique de la femelle

- Exploration gonadique du mâle

Chez le mâle

L'hyperprogestéronémie est rare mais souvent grave. Elle se rencontre lors de tumeurs corticosurrénaliennes ou testiculaires. Elle peut aller jusqu'à une dysendocrinie grave associant hypercorticisme, hypothyroïdie, Acromégalie et diabète : castration rapide!

Haut de page

© Orbio 2017   |   Mentions légales   |   Plan du site

   |   Créé par  StartUp  

propulsé par e-majine