Chaton 100

Actualités

Etalon tête

Publication Dépêche Vétérinaire n°1422 - ...

27/03/18
Testicule atypique lors d’une castration inguinale d'un étalon cryptorchide : quel est votre diagnostic?
+ d'infos
Poulain

PCR Lawsonia intracellularis - Diarrhées du...

13/03/18
Les diarrhées du poulain sont des affections fréquentes avec des étiologies et une clinique variée. C'est pourquoi on définit...
+ d'infos
Graphique PCR diagnostic infectiologie

Diagnostic en infectiologie : PCR ou...

19/02/18
Vous êtes très nombreux à vous interroger sur l'analyse la plus adaptée à demander, PCR ou sérologie, pour les diagnostics en...
+ d'infos

Nos laboratoires

  •  Logo-groupe-finalab-accueil
  •  logo-aabiovet
  •  logo-bio-chene-vert
  •  logo-labofarm
  •  logo-genindexe
  •  logo-tregobio
  • Logo Transal

Chlamydiose (Ac) - Elisa

SECRickettsiose peu recherchée provoquant conjonctivite et rhinite dans des communautés d'animaux

1. Définition

Maladie contagieuse due à une Rickettsie : Chlamydia psittaci.

Morbidité élevée, faible mortalité chez les adultes, jusqu'à 50% des chatons.

Transmission horizontale avec contacts étroits, à partir des sécrétions oculo-nasales.

Tout stress peut réactiver l'excrétion des chlamydies par les porteurs chroniques avec possibilité de récidive.

2. Diagnostic clinique

  • Atteinte préférentielle du jeune chat : 6 - 8 semaines
  • Forme classique = conjonctivite et rhinite

- Forme aiguë :

Conjonctivite unilatérale, puis bilatérale, ou d'emblée bilatérale, qui peut rétrocéder ou s'aggraver (kératite, érosion cornéenne) : chémosis et Blépharospasme.

- Forme chronique :

Epiphora muco-purulent, lésions de type folliculaire sur la membrane nictitante, Symblépharon, entropion.

Persistance de l'infection après une guérison clinique apparente, et excrétion intermittente de chlamydias Þ le portage chronique des adultes entretient la chlamydiose dans l'effectif.

- Localisations abdominale et génitale exceptionnelles

3. Diagnostic biologique

  • Mise en évidence indrecte du germe : recherche de l'antigène

- Immunochromatographie : écouvillonnage sur coton-tige

- PCR : écouvillonnage sur coton tige stérile expédié dans un tube sec stérile

  • Sérologie chlamydiose (Ac)

Indications :

  - Détermination de l'existence d'un contact mais pas confirmation de l'infection en cours.

  - Diagnostic pour les formes chroniques ou intermittentes.

Conditions de prélèvement : sang veineux, tube hépariné ou sec

Interprétation des résultats :

  - Titre en anticorps élevé : affection récente ou en cours.

  - Titre plus faible dû à des réactions croisées non spécifiques, surtout avec des Ac vis-à-vis d'Acinetobacter spp.

  - Titre moyen Þ renouveler le test 15jours plus tard pour mettre en évidence une séroconversion.

  - Interprétation impossible si le chat est vacciné contre Chlamydia psittaci ou si le sujet testé est très jeune.

4. Traitement

Local

Collyres aux tétracyclines : oxytétracycline 4 fois/jour, continuer 15 jours après disparition des symptômes.

Si conjonctivite grave : associer un traitement général à base de doxycyclines...

En collectivité : traiter tous les chats localement et généralement, puis renouveler le traitement 6 mois plus tard.

Haut de page

© Orbio 2018   |   Mentions légales   |   Plan du site

   |   Créé par  StartUp  

propulsé par e-majine