Chaton 100

Actualités

Chat européen

Étude sur les groupes sanguins félins

27/10/17
Une étude menée par le Dr A.C. Barrot et le Pr M.C. Blais, en collaboration avec le secteur Biologie d'Orbio, vient d'être publiée...
+ d'infos
Photo cheval Versatile

Nouvelle analyse Gamme équine : Dosage des...

17/07/17
Orbio complète sa gamme d'analyses et notamment son bilan équin "Baisse de performances sportives" par le dosage des lactates.
+ d'infos
Chien lunettes plage cocktail

Informations concernant la période estivale...

07/07/17
Le laboratoire reste ouvert tout l'été !
+ d'infos

Nos laboratoires

  •  Logo-groupe-finalab-accueil
  •  logo-aabiovet
  •  logo-bio-chene-vert
  •  logo-labofarm
  •  logo-genindexe
  •  logo-tregobio
  • Logo Transal

Leishmaniose (Ac) - IF

SECProtozoose transmise par un moustique à Biotope précis localisé dans des foyers dans le sud de la France. La symptomatologie est polymorphe mais un taux de protéines totales  important accompagné d'une protéinurie (analyse d'urine) doit éveiller immédiatement l'attention sur cette possibilité.

1. Définition

Maladie due à un parasite protozoaire des cellules du système des phagocytes mononucléés : Leishmania infantum, parasite intracellulaire.
Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Transmission exclusive par piqûre d'un moustique : le phlébotome.

Géographie : Côte-d'Azur, Provence, Corse, Drôme, Ardèche, Gard...pays méditerranéens.

Espèces affectées : chien surtout, chat (rare), homme => Zoonose  (chien = réservoir)

2. Actions du parasite

  • Multiplication dans le système des phagocytes mononucléés => (poly)adénomégalie et splénomégalie
  • Anémie modérée le plus souvent arégénérative
  • Formation d'immuns complexes => HSIII => glomérulonéphrites, uvéites, ulcères cutanés et muqueux, atrophie musculaire...
  • Immunodépression

3. Diagnostic clinique

Séjours en zones enzootiques anciens ou récents (durée d'incubation jusqu'à plusieurs années)

Tableau clinique TRES POLYMORPHE

Symptômes généraux :

- Fièvre transitoire
- Anémie modérée arégénérative
- Amyotrophie (surtout muscles temporaux Þ « tête de vieux chien »)

Peau :

- Furfur leishmanien = Squamosis (67%)
- Calvescence irrégulière
- Chancre d'inoculation (souvent sur la face)
- Hyperkératose surtout au niveau de la truffe
- Ulcères cutanés (souvent zones de saillies osseuses, truffe et doigts)

Cutanéo-muqueux :

- Ulcères muqueux qui saignent (épistaxis...)
- Granulomes volumineux (17%)
- Nodules sur le bord libre de la langue (17%)
- Onychogryphose : griffes de « fakir »
- Nodules cutanés dans la forme nodulaire avec un bon état général

Reins :

TOUJOURS GLOMERULONEPHRITE
- Insuffisance rénale
- PUPD fréquent et protéinurie

Organes du SPM :

- Adénomégalie indolore surtout au niveau des nœuds lymphatiques superficiels,
- Splénomégalie

Yeux :

Uvéite antérieure pouvant aller jusqu'au glaucome
- Conjonctivite
- Kératite

Sang :

Protéines totales > 80 g/l
- Anémie arégénérative
- Monocytose

4. Diagnostic biologique

Hématologie : NF Plaquette
- Anémie modérée plutôt arégénérative
- Présence de leishmanies sur le myélogramme
- Adénogramme - NF- Frottis sanguin : leishmanies dans les macrophages

5. Biochimie

- Protéines totales et électrophorèse des protéines : TOUJOURS hyperprotéinémie massive en raison notamment d'une augmentation des gamma-globulines (pic de βglobulines masqué par le pic de γglobulines) => bloc β-γ , hypoalbuminémie (car glomérulonéphrite).
- Analyse d'urine : protéinurie

6. Anatomie-pathologie

- Lésions cutanées : infiltrat de macrophages et lymphocytes en région sous-épidermique et périfolliculaire, mie en évidence du parasite
- Lésions rénales de glomérulonéphrite

7. Sérologie

Méthodes employées

- Immunochromatographie
- ELISA
- Immuno-fluorescence

Mise en évidence du génome : PCR

- PCR sur ponction ganglionnaire, prélèvement de moëlle, biopsie de lésion cutanée

8. Traitement

- Glucantime® (antimoniate de méglumine) - 100 mg/kg/jour, en injection sous-cutanée : effectuer 3 cures de 10 jours chacune, comprenant un arrêt de 10 jours entre chaque cure (ou cure de 30 jours sans interruption) - ¾ des chiens rechutent dans l'année qui suit le traitement.

- En association avec Glucantime® - Zyloric® (Allopurinol) : 30 mg/kg/j PO en 2 à 3 prises pendant 3 mois puis 20mg/kg/j 1 semaine par mois à vie.

- Après le traitement, guérison clinique mais portage sain, d'où des rechutes possibles.

- Amphotéricine B : moins de rechute mais plus toxique 0.5 à 0.8 mg/kg 2 à 3 fois par semaine jusqu'à accumulation d'une dose de 15 Mmg/kg, pratiquement pas de rechute après 12 mois.

- Le suivi de l'animal peut être réalisé par la sérologie ou plus simplement par un contrôle régulier du taux de protéine.

Examens biologiques

Examens indirects

Prélèvements

Critères diagnostiques

 

Biochimie classique

Sang

Tube hépariné ou sec

  • Urée, créatinine
  • Protéines totales

Urine

Protéinurie

Electrophorèse des protéines

 

Sang

Tube sec

  • Hypergammaglobulinémie : Gammapathie polyclonale avec des b2 et bloc bg,
  • Hypoalbuminémie

 

NF, plaquettes

 

Sang

Tube EDTA

  • Anémie hypo/arégénérative

 

  • Monocytose

Sérologie

Sang

Tube hépariné ou sec

  • Titre en Ac > 1/80° (IF) ou

> 50 (ELISA)

Examens directs

Spécimens

Diagnostic de certitude

 

 

Examen microscopique après coloration

  • Ponction ganglionnaire (adénogramme)
  • Ponction de moelle osseuse (myélogramme)
  • Calques cutanés (ulcères), sérosités dermiques

Visualisation des leishmanies (formes amastigotes)

Histologie

Anatomie pathologique

Biopsie ou pièce d'exérèse d'organes du SPM et de la peau (nodule)

Lésions caractéristiques et visualisation des leishmanies

 

 

PCR

  • Ponction ganglionnaire
  • Ponction de moelle osseuse
  • Calques cutanés, sérosités dermiques
  • Frottis conjonctivaux (cytobrosse)
  • Biopsies ou pièces d'exérèse cutanées

Visualisation de fragments d'ADN ou d'ARN spécifiques de Leishmania sp. amplifiés après migration électrophorétique

Haut de page

© Orbio 2017   |   Mentions légales   |   Plan du site

   |   Créé par  StartUp  

propulsé par e-majine