Chaton 100

Actualités

Chat européen

Étude sur les groupes sanguins félins

27/10/17
Une étude menée par le Dr A.C. Barrot et le Pr M.C. Blais, en collaboration avec le secteur Biologie d'Orbio, vient d'être publiée...
+ d'infos
Photo cheval Versatile

Nouvelle analyse Gamme équine : Dosage des...

17/07/17
Orbio complète sa gamme d'analyses et notamment son bilan équin "Baisse de performances sportives" par le dosage des lactates.
+ d'infos
Chien lunettes plage cocktail

Informations concernant la période estivale...

07/07/17
Le laboratoire reste ouvert tout l'été !
+ d'infos

Nos laboratoires

  •  Logo-groupe-finalab-accueil
  •  logo-aabiovet
  •  logo-bio-chene-vert
  •  logo-labofarm
  •  logo-genindexe
  •  logo-tregobio
  • Logo Transal

Lavage broncho-alvéolaire : LBA

Techniques d'examen mises en œuvre lors de pathologies respiratoires chroniques.

1. Définition

Techniques de prélèvement de matières biologiques consistant à injecter du sérum physiologique dans une partie de l'appareil respiratoire et à le retirer par aspiration en vue d'examens cytologique et bactériologique.

2. Techniques de prélèvement

Le matériel

  • 2 tubes EDTA stériles - 2 tubes secs
  • Une seringue de 20 cc
  • Sérum physiologique stérile
  • Endoscope pédiatrique (ou à défaut mais en pratiquant à l'aveugle, des sondes urinaires stériles)
  • Sondes endotrachéales de différentes tailles

La technique

  • Sous AG, insérer la sonde endotrachéale et gonfler le ballonnet.
  • Passer l'endoscope (ou à défaut une sonde urinaire stérile) dans la lumière de la sonde jusqu'aux bronches.
  • Monter la seringue de 20 cc à l'extrêmité du bronchoscope ou de la sonde
  • Injecter une quantité adaptée en fonction du sujet (15 à 40 cc chez le chien - 3 à 5 cc/kg chez le chat) de sérum physiologique stérile et réchauffé (37°C).
  • Réaspirer immédiatement et doucement à l'aide de la seringue
  • Conserver le liquide dans 4 tubes, 2 tubes EDTA et 2 tubes secs.

Conservation et transport

  • Si le prélèvement a été effectué de manière stérile (ce qui est indispensable afin de ne pas contaminer les voies respiratoires du patient), le prélèvement peut être expédié par voie normale. Les germes qui pourraient se développer dans le liquide sont ceux du prélèvement et les cellules se détériorent peu dans le tube EDTA.
Haut de page

© Orbio 2017   |   Mentions légales   |   Plan du site

   |   Créé par  StartUp  

propulsé par e-majine