Chaton 100

Actualités

Chat européen

Étude sur les groupes sanguins félins

27/10/17
Une étude menée par le Dr A.C. Barrot et le Pr M.C. Blais, en collaboration avec le secteur Biologie d'Orbio, vient d'être publiée...
+ d'infos
Photo cheval Versatile

Nouvelle analyse Gamme équine : Dosage des...

17/07/17
Orbio complète sa gamme d'analyses et notamment son bilan équin "Baisse de performances sportives" par le dosage des lactates.
+ d'infos
Chien lunettes plage cocktail

Informations concernant la période estivale...

07/07/17
Le laboratoire reste ouvert tout l'été !
+ d'infos

Nos laboratoires

  •  Logo-groupe-finalab-accueil
  •  logo-aabiovet
  •  logo-bio-chene-vert
  •  logo-labofarm
  •  logo-genindexe
  •  logo-tregobio
  • Logo Transal

Biochimie : Cholestérol et Triglycérides

Avant propos :
Il est essentiel de prendre connaissance des ''lipoprotéines '' pour bien comprendre l'homeostasie des lipides : macromolécule associant lipides et apolipoprotéines . La totalité des triglycérides (TG)  est transportée par des lipoprotéines ; la plupart du cholestérol est transporté par des lipoprotéines. Elles permettent la circulation des lipides dans le sang, en évitant leur coalescence. On distingue les chilomicrons, les VLDL (Very Low Density Lipoprotein), IDL (Intermediate Density Lipoprotein), LDL (Low Density Lipoprotein) et HDL ((Hight Density Lipoprotein), dans l'ordre croissant de densité. Chaque espèce présente des proportions différentes de ces lipoprotéines. À noter que contrairement à la médicine humaine ou ces fractions sont mesurées couramment (pour distinguer le bon et le mauvais cholestérol), ceci n'est pas fait en médecine vétérinaire.

Vocabulaire : 

L'hyperlipidémie se définit par une augmentation de TG et/ou cholestérol en circulation. L'hyperlipémie (ou lipémie) définit un prélèvement lactéscent (sérum ou plasma). Cette lipémie est causée par la présence de chilomicrons et/ou de VLDL. Dans la plupart des états pathologiques qui accompagnent une hypertriglycéridémie, les VLDL sont en cause.
Cholestérol
 
Le cholestérol est un marqueur intéressant des déséquilibres métaboliques de l'organisme. 
Ilest surtoutproduit par le foie (et les tissus périphériques dans une mesure bien moindre) chez un animal à jeun alors qu'il est un changement postprandial après le repas. , c'est un stérol particulièrement stable et donc difficile à dégrader. 

1. Définition

  • Le cholestérol est synthétisé à partir de l'acétyl-CoA, majoritairement dans le foie. Il est le précurseur de certaines hormones stéroïdes et des acides biliaires.  
  • Les autres sources sont les cellules intestinales qui synthétisent également le cholestérol qui est organisé en chylomicrons. Les glandes surrénales er les gonades peuvent aussi produire du cholestérol.
  • Son transport dans le sang se fait sous forme de lipoprotéines. Il est principalement associé à des LDL en provenance du foie vers les tissus périphériques ou des HDL qui récupèrent l'excédant en le redirigeant vers le foie. 
  • De retour au foie, il peut être réutilisé dans des lipoprotéines, être éliminé directement (inchangé) dans la bile ou dégradé en acides biliaires.
  • Le cholestérol est impliqué dans la fluidité des membranes cellulaires. Plus il est présent dans une membrane, plus celle-ci est rigide.

2.  Indications

  • Élément diagnostique supplémentaire surtout lors de suspicion clinique d'une dysendocrinie : (hypothyroïdie, diabète sucré, hypercorticisme...), et de pancréatite
  •  Découverte à l'occasion d'une prise de sang d'un sérum opalescent voire lactescent.

3.  Conditions de prélèvement

  • Sang veineux
  • Sérum (tube sec) : préféré ou plasma hépariné 
  • Important : prélèvement sur animal à jeun au risque d'être peu interprétable sinon.
  • Interférence possible : bilirubine (ictère).

4. Valeurs de référence et interprétation

Unité = g/L 
-    Chez le chien : 0-2.5  g/L 
-    Chez le chat : 0-2.5 g/L 

Causes d'hypercholestérolémie : 

  • Production accrue

- Hyperlipidémie postprandiale physiologique (entérocytes)
- Syndrome néphrotique ou néphropathie par pertes de protéines.

  • Lipolyse altérée ou prise en charge intravasculaire anormale des lipoprotines

- Hypothyroïdie primaire canine
- Déficience en lipoprotéine lipase (très rare !)

  • Autres (plusieurs mécanismes)

- Pancréatite aigüe
- Diabète sucré
- Hypercorticisme / traitement excessif au corticostéroides)
- Hépatopathie / cholestase extra-hépatique (Remarque : une hypertriglycéridémie n'est pas attendue).
- Syndrome hyperlipémique (hyperlipidémie) héréditaire chez le Schnauzer nain et le Beagle
- Hypercholestérolémie du briard ou idiopathique (Dobermann, Rottweiler)

Causes d'hypocholestérolémie (assez rare) : 

- Shunt porto-systémique, cirrhose (''insuffisance hépatique'' avec urée, glucose abaissés)
- Cachexie, insuffisance pancréatique exocrine, 
- Entéropathie exsudative (pertes de protéines), malassimilation
- Hypoadrenocorticisme (Addison)


Triglycérides

Les triglycérides sont des lipides exogènes (alimentation) mais peuvent aussi être produits par les hépatocytes. Chez l'individu à jeun, presque tous les TG sont contenus dans les lipoprotéines produites par les hépatocytes. Après le repas, ils sont surtout sous la forme de chylomicrons. La mesure des TG est à réaliser conjointement avec celle du cholestérol afin de rendre l'interprétation pertinente.

1. Définition

  • Ces lipides sont composés de glycérol auquel s'attachent trois acides gras. Puisque ces derniers peuvent être variés, les triglycérides sont une population hétérogène de molécules.
  • Comme chez l'Homme, les triglycérides sont une source majeure d'énergie.
  • Leur transport dans le sang se fait, comme pour le cholestérol, par l'intermédiaire de lipoprotéines. 
  • Leur élimination du flux sanguin se fait au niveau de cellules endothéliales de vaisseaux sinusoïdes par action de la lipo-protéine-lipase (hydrolyse) qui permet l'entrée des acides gras libérés dans les adipocytes (stockage) et myocytes (énergie).

2. Indications

  • Assez similaires au cholestérol. Leur mesure vient importer un élément diagnostiqie supplémentaire lors de suspicion de dysendocrinie, pancréatite, néphropathie, etc.
  • Un sérum opalescent ou lactescent s'accompagnera de TG augmentés.

3. Conditions de prélèvement

  • Animal à jeun, au risque de pouvoir difficilement interpréter le résultat sinon.
  • Sang veineux
  • Sérum (tube sec) préféré ou Plasma hépariné.

4. Valeurs de référence et interprétation

Unité = g/L
-    Chez le chien : 0.1-1 g/L 
-    Chez le chat : 0.1-1 g/L

Causes d'augmentation : 

  • Synthèse plus élevée

- Par les hépatocytes : syndrome hyperlipémique équin (TG>500mg/dL). Plusieurs conditions associées : anorexie, obésité, gestation,, lactation, IR, endotoxémie, autre maladie responsable d'un déséquilibre énergétique 
- Par les entérocytes : postprandial et non pathologique.

  • Métabolisme anormal (lipolyse anormale)

- Hypothyroidie primaire
- Syndrome néphrotique (mais surtout hypercholestérolémie)
- Déficience en lipoprotéine-lipase : très rare !

  • Autre

- Alimentation riche en lipides
- Hyperlipidémie ''raciale'' (Schnauzer nain, Beagle), 
- Pancréatite aigüe
- Hyperadrénocorticisme (Cushing ou iatrogène=traitement à base de glucocorticoïdes)
 

Haut de page

© Orbio 2017   |   Mentions légales   |   Plan du site

   |   Créé par  StartUp  

propulsé par e-majine