Chaton 100

Actualités

Chat européen

Étude sur les groupes sanguins félins

27/10/17
Une étude menée par le Dr A.C. Barrot et le Pr M.C. Blais, en collaboration avec le secteur Biologie d'Orbio, vient d'être publiée...
+ d'infos
Photo cheval Versatile

Nouvelle analyse Gamme équine : Dosage des...

17/07/17
Orbio complète sa gamme d'analyses et notamment son bilan équin "Baisse de performances sportives" par le dosage des lactates.
+ d'infos
Chien lunettes plage cocktail

Informations concernant la période estivale...

07/07/17
Le laboratoire reste ouvert tout l'été !
+ d'infos

Nos laboratoires

  •  Logo-groupe-finalab-accueil
  •  logo-aabiovet
  •  logo-bio-chene-vert
  •  logo-labofarm
  •  logo-genindexe
  •  logo-tregobio
  • Logo Transal

Dirofilariose (Ag)

Recherche de microfilaires sur lames code 805D.

Parasitose parfois grave, causée par le filaire Dirofilaria immitis (nématode), transmise par un moustique Culicidé (dont Culex, Aedes, Mansoni et Anopheles). Surtout présente dans le sud de la France, la Corse et les Dom-Tom ainsi que le sud de l'Europe (Italie, Espagne). Il faut garder en mémoire ce diagnostic différentiel en cas d'animaux qui ont voyagé dans une zone endémique.

1. Définition

  • Helminthose non contagieuse affectant le chien (surtout)

- L'animal malade ne peut pas transmettre le parasite directement, ni à un individu de son espèce, ni à son maître.

  • Maladie typiquement cardio-pulmonaire du chien = ''dirofilariose'' 
  • Le chat peut aussi être affecté. Si le cycle n'est pas complété la maladie est asymptomatique. En revanche si le cycle est complété c'est une maladie grave.

- Le diagnostic est plus difficile

Le cycle du parasite permet de comprendre les stades observés ou détectés :

  • Le parasite adulte vit dans le ventricule droit et dans l'artère pulmonaire

- Des antigènes des femelles peuvent être détectés sur sang code1006

- Ces nématodes sont visibles à l'échographie et en nécropsie.

- Les mâles mesurent une quinzaine de cm; les femelles mesurent 30cm

  • Les microfilaires sont pondues par les femelles adultes. Ce stade ne se rend pas au cœur et ne se transforme pas en adulte.

- Possible transmission transplacentaire d'une chienne infectée vers le chiot.

- Observation du microfilaire sur le frottis sanguin.
Cliquer sur les images pour les agrandir.

  • Le moustique ingère une microfilaire qui poursuit son cycle en passant par les stades L1, L2 et L3.

- Ces stades ne sont pas observés.

  • Transmission obligatoire de L3 infectieuse par les culicidés.
  • La maturation de L3 se poursuit dans l'hôte parasité (canin ou félin) jusqu'à colonisation du cœur par l'adulte. 

- Cette période dure plus de 3 mois.

  • Durée de vie des filaires adultes >5ans

- Apparition éventuelle des signes cliniques notamment fonction de la charge parasitaire

  • Les adultes commencent à produire des microfilaires
  •  (période prépatente) après 6 mois

Géographie :

  • Maladie présente sur tous les continents.
  • Maladie endémique sur le pourtour méditerranéen (dont Italie, Espagne, etc...) ainsi qu'en Corse, Sardaigne et DOM-TOM.
  • Maladie endémique mais prévalence faible en Provence.
  • Caractère zoonotique : l'homme peut être affecté mais le cycle ne peut pas être complété. L'homme est un cul de sac pour dirofilaria immitis.
  • Autres filarioses :

- Dirofilaria repens, acanthocheilonema

- Observation occasionnelle possible des microfilaires sur le frottis.


2. Démarche diagnostique

Commémoratif et anamnèse prennent toute leur importance

- Origine, voyage éventuel du chien et prévention antiparasitaire

Signes cliniques :

- Forme asymptomatique. Lorsque la charge parasitaire (adulte) est faible

- Forme symptomatique ou ''clinique''  classée en plusieurs stades (présence de souffle à chacun de ces stades) :

  • Phase de début : signes cliniques discrets avec compensation cardiaque (de l'hypertension pulmonaire)
  • Phase d'état : apparition de l'insuffisance cardiaque progressive par décompensation
  • Stade 2 : dirofilariose modérée (essoufflement au repos / toux à l'effort +/- anémie)
  • Stade 3 : dirofilariose sévère (tachycardie, dyspnée/toux au repos, ascite, IRC)
  • Stade 4 : infestation massive et complication (hémolyse intra vasculaire, hémoglobinurie)

- Autres signes cliniques possibles : nerveux  (prostration, crises d'agressivité, crises épileptiformes, perte de connaissance) cutanés (prurit, dépilation, nécrose des extrémités) oculaires (uvéite), rénaux (en partie liée à l'hypertension et un syndrome d'hypersensibilité par dépôt d'immun-complexes)

Tests de laboratoire :

Détection microscopique des microfilaires sans enrichissement CODE805D

  • Test facile et assez rapide mais dont la sensibilité peut être faible. La spécificité dépend de la rigueur lors de la diagnose.
  • Sang frais sur tube EDTA. Le sang capillaire est préféré mais il est aussi possible d'utiliser du sang veineux (moins sensible)
  • Plusieurs techniques existent :
    -  Lecture du frottis, observation d'une goutte entre lame et lamelle, observation du plasma EDTA directement dans le microcapillaire.
  • Situation de faux négatif : animal infesté (nématodes adultes) mais sans microfilaire  en circulation
    En cas de doute, il est recommandé de procéder à une recherche les antigènes des femelles produits contre le parasite. Code 1006. La recherche de ces Ag est inutile dans le cas d'infestation à mâle exclusivement (assez rare).
    Infestation seule par des vers mâles, vers adultes trop âgés, traitements antérieurs, etc.
  • Situation de faux positif :
    Nécessité de bien appliquer les critères de diagnose.
    Les microfilaires observés ne sont pas dirofilaria immitis (ex : difofilaria repens et acanthocheilonema).

Détection microscopique des microfilaires après enrichissement

  • Il s'agit du test de filtration microfilariale code 1006M
  • Sang frais sur tube EDTA
    - Le sang capillaire est préféré mais il est aussi possible d'utiliser du sang veineux (moins sensible)
  • Brièvement, le prélèvement est lysé chimiquement (destruction des hématies surtout) puis ce mélange est forcé à travers une très fine membrane qui retient les microfilaires. Cette membrane est apposée sur une lame pour recherche de microfilaires emprisonnées. 
    - L'enrichissement procure une meilleure sensibilité
    - La spécificité dépend des critères de diagnose appliqués.
  • Les même situations peuvent se présenter et causer les faux positifs ou faux négatifs décrits plus haut.
     

Test de recherche des antigènes de la femelle code1006 chez le chien

  • Un tube sec est recommandé pour ce test
  • Test spécifique et sensible mettant en évidence une infection par le nématode dirofilaria immitis
    - Probablement le test le plus performant même dans une situation de faible charge parasitaire.
    - Valeur négative prédictive un peu moins bonne.
    - Le plus grand risque de faux négatif se trouve pendant la période prépatente (premiers 6 mois de l'infection)
    - Excellente valeur prédictive positive (test positif = très forte chance que le chien soit vraiment malade)
  • Principe 
    - Le kit du test contient un anticorps très spécifique contre une glycoprotéine présente dans le tractus reproducteur du vers femelle.
    - Une seule femelle adulte (>6-7 mois) peut être détectée
    - Le prélèvement subit une immunomigration qui révèle ou non la présence de ces antigènes, témoins de l'infection.
  • Commentaire : dirofilariose du chat moins bien en évidence par ce test
    - Infestation par des adultes mâles
    - Signes cliniques causés par les immatures (cycle incomplet).
Haut de page

© Orbio 2017   |   Mentions légales   |   Plan du site

   |   Créé par  StartUp  

propulsé par e-majine