chevaux ranch 100

Actualités

Chat européen

Étude sur les groupes sanguins félins

27/10/17
Une étude menée par le Dr A.C. Barrot et le Pr M.C. Blais, en collaboration avec le secteur Biologie d'Orbio, vient d'être publiée...
+ d'infos
Photo cheval Versatile

Nouvelle analyse Gamme équine : Dosage des...

17/07/17
Orbio complète sa gamme d'analyses et notamment son bilan équin "Baisse de performances sportives" par le dosage des lactates.
+ d'infos
Chien lunettes plage cocktail

Informations concernant la période estivale...

07/07/17
Le laboratoire reste ouvert tout l'été !
+ d'infos

Nos laboratoires

  •  Logo-groupe-finalab-accueil
  •  logo-aabiovet
  •  logo-bio-chene-vert
  •  logo-labofarm
  •  logo-genindexe
  •  logo-tregobio
  • Logo Transal

Numération Formule

1. Définition

Hémogramme rouge (concerne les hématies ou globules rouges (GR) ou érythrocytes)

  • Numération des hématies : (x/mm3)
  • Taux d'hémoglobine (Hb) : indice biologique de l'état d'anémie (g/100ml)
  • Réticulocytes : le cheval n'a pas de réticulocytes circulants aussi il est difficile de déterminer si une anémie est régénérative ou non régénérative.
  • Hématocrite (Ht) : volume relatif des GR dans un volume de sang donné (%) 
  • Volume globulaire moyen (VGM) : fentolitre (fl) 
  • Teneur corpusculaire moyenne en hémoglobine (TCMH) : picog 
  • Concentration corpusculaire moyenne en hémoglobine (CCMH) : g/l 
  • Observation de formes anormales, parasites...

Hémogramme blanc (concerne les leucocytes ou globules blancs)

  • Numération des leucocytes : leucocytose ou leucopénie (x/mm3
  • Formule blanche : comptage et répartition (en %) des différentes catégories de leucocytes : polynucléaires neutrophiles (PNN), éosinophiles (PNE) ou basophiles (PNB), lymphocytes et monocytes (mais toujours raisonner en valeurs absolues) 
    Cliquer sur l'image ci-dessous pour l'agrandir.
  • Morphologie des PNN : déviation à gauche ou à droite de la courbe d'Arneth (PNN +/- matures)
     

Hémogramme plaquettaire 

  • Numération et morphologie des plaquettes ou thrombocytes. En cas de thrombopénie sur compteur, celle-ci doit toujours être confirmée sur frottis car il peut y avoir des agrégats plaquettaires (voir sur les marges du frottis).

Contrôle de la numération plaquettaire : compter sur plusieurs champs (x 1000 immersion) les plaquettes présentes et les hématies et rapporter le pourcentage de plaquettes au nombre d'hématies donné par le compteur.

2. Indications

Un grand nombre d'affections s'accompagnent de modifications de l'hémogramme : il est indiqué dans presque tous les cas de pathologie comme examen de 1ère intention.

3. Conditions de prélèvement

Sang veineux et sang capillaire pour le frottis sanguin réalisé immédiatement au cabinet  

Tube EDTA  

Si le sang n'est pas prélevé directement sur tube EDTA, le transvaser très rapidement dans ce tube (risque de résultats  éronnés  si début de coagulation)

EDTAPrise de sang au repos à 8 heures d'un exercice important sans stresser le cheval ; en effet, l'exercice physique et le stress augmentent le nombre total d'hématies et le taux d'hémoglobine par splénocontraction.

4. Valeurs physiologiques

Numération des leucocytes de 6 à 9000 / mm3 ; nombre plus élevé chez le jeune cheval avec un maximum à 18 mois dû à un taux élevé de lymphocytes.

Formule leucocytaire

  • Neutrophiles : 40 à 60 % 
  • Lymphocytes : 30 à 50 % 
  • Eosinophiles : 0 à 3 % 
  • Monocytes : 0 à 3 %

Numération des hématies :  8 à 10 millions par mm3 ; tenir compte de la race du cheval et de son utilisation.

Teneur totale en hémoglobine : 130 à 160 gr/ litre

Hématocrite : 32 à 52 %

Numération des plaquettes : 150 000 à 400 000 / mm3

5. Interprétation

1° Hématies

  • Polyglobulie : stress (splénocontraction), déshydratation, surentraînement 
  • Diminution en cas d'anémie

- Hémoglobine : la baisse de son taux définit l'anémie

  • La diminution de son taux définit l'anémie : peut être présente lors de réaction inflammatoire chronique, une hémorragie, une hémolyse, une carence. 
  • Augmentation : déshydratation, lors d'un stress (splénocontraction), surentraînement.

- Hématocrite : corrélée avec le nombre d'hématies et le taux d'hémoglobine

  • Augmentation : surentraînement, déshydratation par hémoconcentration, polycythémie vraie (extrêmement rare). 
  • Baisse : anémie

- Réticulocytes : la moëlle osseuse ne libère pas de formes immatures dans le sang aussi seul le myélogramme permet de typer l'aspect régénératif ou non d'une anémie

2° Leucocytes

  • Augmentation physiologique en cas de stress ou d'effort intense 
  • Augmentation en cas d'affections infectieuses ou inflammatoires 
  • Diminution : leucopénie généralisée se manifeste lors d'une hémodilution, une virémie, une endotoxémie, une hémopathie.

- Neutrophiles 

  • Il convient de distinguer les neutrophiles segmentés matures et non segmentés moins matures signant une inflammation récente ou actuelle
  • Neutrophilie peut être la manifestation d'une inflammation (infectieuse ou non), d'un stress, de l'administration de corticoïdes ou d'un exercice important. 
  • Neutropénie peut se manifester en cas de toxémie, de passage viral, de dépression médullaire ou d'infection bactérienne

- Lymphocytes 

  • Lymphocytose : leucémie lymphoïde, stress, stimulation intense et prolongée du système immunitaire, splénocontraction ou de fatique. 
  • Lymphopénie lors de l'administration de corticoïdes, de manière congénitale chez le poulain arabe.

- Rapport neutrophiles/lymphocytes 

  • Diminué lors de fortes douleurs par relargage de lymphocytes lors de splénocontraction

- Monocytes 

  • Monocytose se manifeste lorsque un nombre important de macrophages est recruté, par exemple lors de nécrose tissulaire, lors de stress, lors d'anémie hémolytique (lors de piroplasmose)

- Eosinophiles 

  • Eosinophilie : manifestations allergiques, migrations de larves de parasites, dermatose,  entéropathie éosinophilique. 
  • Eosinopénie : stress, choc anaphylactique ou endotoxinique, administration de corticoïdes exogènes.

- Basophiles 

  • Il est très rare d'en observer sur un frottis sanguin et c'est toujours un signe préoccupant s'il le taux dépasse 3 % car signe fréquent d'une hémopathie maligne 

3° Plaquettes

  • Une augmentation du nombre : thrombocytose, situation exceptionnelle sinon en cas déshydratation car il y a hémoconcentration. En ce cas-là, l'hématocrite est élevé
  • Une diminution du nombre : thrombopénie (à contrôler sur frottis sanguin) en cas d'anémie, coagulation intravasculaire disséminée (CIVD),  dysplasie médullaire, hémorragie.

Remarque : 
Chez le jeune poulain, le nombre d'hématies, le taux d'hémoglobine et l'hématocrite diminuent pendant les trois premières semaines de vie puis augmentent.

Haut de page

© Orbio 2017   |   Mentions légales   |   Plan du site

   |   Créé par  StartUp  

propulsé par e-majine