chevaux ranch 100

Actualités

bandeau_newsletter2

Nouvelle équipe en pathologie anatomique à...

20/09/18
Nouvelle équipe en pathologie anatomique à Orbio
+ d'infos
Etalon tête

Publication Dépêche Vétérinaire n°1422 - ...

27/03/18
Testicule atypique lors d’une castration inguinale d'un étalon cryptorchide : quel est votre diagnostic?
+ d'infos
Poulain

PCR Lawsonia intracellularis - Diarrhées du...

13/03/18
Les diarrhées du poulain sont des affections fréquentes avec des étiologies et une clinique variée. C'est pourquoi on définit...
+ d'infos

Nos laboratoires

  •  Logo-groupe-finalab-accueil
  •  logo-aabiovet
  •  logo-bio-chene-vert
  •  logo-labofarm
  •  logo-genindexe
  •  logo-tregobio
  • Logo Transal

Parasites sur frottis sanguin

EDTAExamen d'un frottis sanguin.
Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

 

1. Indications

La principale indication est la recherche de piroplasmes dans les globules rouges. Cet examen peut s'avérer nécessaire en zone infestée lors de toute suspicion clinique de piroplasmose aiguë (syndrome fébrile avec ictère et parfois urine chargée) ou chronique (asthénie, anémie chronique). En zone endémique, certains chevaux partiellement immunisés peuvent présenter des formes très atténuées, subaiguës.

2. Conditions de prélèvement

Étaler avec une lamelle rodée une petite goutte de sang d'environ 2 mm  de diamètre déposée à l'extrémité d'une lame dégraissée. Puis sécher à l'air en agitant la lame; l'envoyer non fixée.

3. Interprétation

La technique, bien que simple et rapide, est peu sensible. Les piroplasmes ne sont en effet visibles dans la circulation périphérique que 2 à 13 jours après l'infestation, c'est à dire qu'ils ont parfois disparu lors de la phase clinique (incubation jusqu'à 1 mois). Les parasites sont rapidement extraits des vaisseaux périphériques par les macrophages.

Il convient d'être prudent dans les zones endémiques lors de la découverte fortuite d'une parasitémie sans aucun signe clinique de babésiose. En développant une certaine immunité, ces sujets deviennent des porteurs sains. Il ne s'agit donc pas d'attribuer des signes cliniques éloignés de ceux d'une babésiose aiguë ou chronique à la présence de ces parasites.

Haut de page

© Orbio 2018   |   Mentions légales   |   Plan du site

   |   Créé par  StartUp  

propulsé par e-majine